Cette année encore, le mois d’Août a été rythmé par les annonces de nouveautés dans les jeux vidéos et ce n’est pas sans lien avec la présence du plus grand salon de jeu d’Europe : la Gamescom qui s’est tenue du 21 au 25 août.

Quand je dis grand c’est n’est pas que par la taille des stands, cette année, plus de 370 000 visiteurs ont été accueillis à Cologne en Allemagne et j’ai eu la chance d’en faire partie.

Dans ce salon se regroupent plus de 1000 exposants (entreprises de jeux vidéos, de matériel informatique, etc…) dont Electronic Arts bien sûr, Blizzard, Ubisoft ou encore Square Enix.

C’est une succession de stands que l’on peut admirer, tous aussi attirants les uns que les autres et il y en a pour tous les goûts vidéo-ludiques (j’ai toujours rêvé de placer ce mot tellement sérieux) : une séance photo sur le trône de fer de Game of Thrones, un tracteur et un camion chez Farming Simulator ou Euro Truck Simulator, une tyrolienne chez Fortnite,…

Electronic Arts, la force tranquille

Cette année, EA a joué la sobriété pourrions-nous dire. Aucune conférence de presse et seulement deux jeux présentés dans le hall public : FIFA 19 et Battlefield V. Deux jeux qui n’ont plus forcément besoin d’être présentés et qui ont d’ores et déjà un public constitué. La file d’attente qui a atteint jusqu’à 6h est là pour le prouver. Battlefield présentait aux joueurs le dernier opus de la franchise sur le thème de la seconde guerre mondiale. Mode battleroyale, des cartes plus grandes, une personnalisation des soldats plus poussée, les joueurs ont pu découvrir deux différentes cartes et sont nombreux à s’être lancés dans la bataille.

Un autre stand au milieu du « EA Booth » proposait une présentation d’Origin Access. Entre nous, il servait principalement à trouver des canapés au milieu du salon qui, 5 minutes après l’ouverture était déjà plus qu’encombré. Impossible de faire deux mètres de suite sans s’arrêter à cause de la foule. Les canapés et autres coins loin de l’agitation étaient donc plus que bienvenus. Les organisateurs ont d’ailleurs annoncé que l’accueil visiteur sera amélioré dès l’année prochaine.

Image par EA

Fifa, Battlefield, si vous suivez un peu l’actualité d’Electronic Arts, vous aurez déjà remarqué l’absence de l’une des prochaines grosses sorties de l’entreprise : Anthem. Un jeu des studios Bioware mélange élaboré entre des jeux comme Destiny, Mass Effect ou encore Dragon Age pour ce qui concerne l’histoire de personnages. Ce jeu qui sort en Février n’était pas testable par les joueurs mais était bel et bien présent dans le coin réservé à la presse et aux professionnels : le EA Business Lounge.

Image par EA

Enfin, on oublie pas Unravel 2, le jeu qui vous fait contrôler une pelote de laine à travers un monde calme qui cache pourtant certains dangers. Unravel était présenté dans le hall Famille qui propose principalement des jeux pour enfants ainsi qu’un retour vers le passé avec de nombreux jeux rétros.

Blizzard, tout sur la scène

Les jeux présentés par Blizzard sont d’ores et déjà connus de la plupart des joueurs. Overwatch et Hearthstone sont reconnus et il faut dire que malgré l’absence de grosse annonce les concernant, le public était bel et bien présent, prêt à sauter sur les machines d’essai.

Chez Overwatch, les joueurs présents sur place ont pu montrer leur talent en Lucio-ball. Comment l’expliquer… C’est une sorte de football où des enceintes remplacent les pieds pour jouer. La démonstration était effectuée sous le thème des jeux d’été avec un décor de plage avec les palmiers, le sable, la cabane pour maquiller les enfants et la boutique à goodies juste en face.

Au milieu du stand Blizzard, une scène où des streamers pouvaient venir jouer devant le public, où des présentations et démonstrations ont été faites avec notamment une rencontre avec les voix qui doublent les personnages du jeu Overwatch.

Ubisoft, aimant à joueurs

La rentrée d’Ubisoft s’annonce chargée et le public semble impatient de découvrir les nouvelles sorties de la marque française (un petit cocorico de temps de temps ne fait pas de mal). Parmi les nouveautés en démonstration : The Division 2 (le premier opus avait squatté la première place des jeux les plus streamés sur Twitch pendant de nombreux mois) ou encore Anno 1800 que j’ai pu voir présenté par le sympathique Bastian Thun, Community Developer, qui a accepté de nous en faire la démonstration.

Comme son nom l’indique, le jeu se déroule dans les années 1800. A la manière de Simcity et autres jeux de gestion, vous devez fonder une village et le faire grandir à travers la révolution industrielle. Du petit village de paysans à la grande ville en pierre avec son port vers le nouveau monde, il n’y a qu’un pas qu’il vous faut réussir à franchir.

Images par Ubisoft

La Gamescom reste la référence en terme de salon du jeu vidéo en Europe aux côtés de l’E3, son équivalent américain. Si les annonces cette année ont plutôt été réservées au public américain justement, le public a semblé satisfait de pouvoir mettre les mains sur des jeux pas encore sortis. Si vous souhaitez vous y rendre l’année prochaine, pensez à bien vous organiser et n’hésitez pas à tenter de retrouver là bas des amis joueurs, c’est parfois ce qui fait encore plus le charme de cet événement, tous se retrouver entre joueurs, entre amis, entre adversaires parfois dans l’un des nombreux restaurants du centre-ville où vous devez vous attendre à croiser de nombreuses personnes avec des cosplays ou des badges du salon.